BackBack

Les animaux totems dans la Nation Essénienne

$19.90

Les gardiens de la sagesse du peuple animal L’homme se pense une intelligence au-dessus de tout et se permet de mettre les animaux en esclavage sans aucun respect. La Nation Essénienne se...

Description

Les gardiens de la sagesse du peuple animal

L’homme se pense une intelligence au-dessus de tout et se permet de mettre les animaux en esclavage sans aucun respect. La Nation Essénienne se tourne plutôt vers les animaux dans l’humilité pour établir avec eux une alliance, recevoir leur sagesse et les honorer. La tortue, l’éléphant, le cerf, l’aigle et bien d’autres sont en effet de grands enseignants. Ils sont devenus des guides et des alliés associés à l’œuvre de la Nation Essénienne, des animaux-totems qui transmettent leur intelligence, éveillent les consciences et redressent les hommes pour leur montrer le chemin de la dignité, du respect et de la noblesse. Ils viennent donner à l’œuvre des Esséniens une dimension universelle, lui permettant d’être en union avec plusieurs mondes. Découvrez l’histoire de cette alliance et les perles de sagesse que les animaux nous révèlent afin de nous sortir de nos errances, de nos égarements et de retrouver un art de vivre en harmonie sur la terre.

Résumé

À l’heure où les hommes conduisent les animaux en esclavage, les Esséniens honorent la tortue, l’éléphant, la vache, l’aigle et d’autres animaux qui se sont associés librement à leur œuvre. Ils sont devenus des animaux-totem et se sont révélés de grands enseignants. Découvre les perles de sagesse de ces animaux qui guident, éveillent les consciences, redressent, montrent le chemin de la dignité, du respect, de la noblesse et nous invitent à retrouver un art de vivre en harmonie sur la terre.

EDITEUR

Éditions Essénia

COLLECTION

Livre étude

THEME

Traditions, religion,

Spiritualité, ésotérisme

TYPE COUVERTURE 

Cartonnée

Format (Largeur x hauteur  en mm)

160 x 240 mm

Épaisseur tranche (mm)

12,22 mm

PRIX (€)

19,90 €

NOMBRE DE PAGES

248 pages

Commentaire

Pas encore de commentaire